Pirates & Sangliers

Reflexions et recherches
Ou comment trouver une salle cachée

Les aventuriers tombent sur une groupe de harpies décharnée et transformées en goules, accompagnées de cockatrices enragées. La bataille est rude, et Tesranne finit paralysée, par les griffes corrompues des harpies, mais elle est sauvée de justesse par ses compagnons. Fouiller la pièce leur permet de trouver surtout des débris, mais aussi un cadavre relativement récent, portant un message de Druscus. Un médaillon représentant un serpent est aussi trouvé sur le cadavre d’une harpie.

Les aventuriers entreprennent ensuite de fouiller les ruines à la recherche d’une salle cachée contenant un trésor. Ils y passent des heures, frottant le médaillon contre les différents murs sans succès. Finalement Tesranne se décide à sortir, et tombe nez à nez avec le shaman orque, bien décidé à se venger. Tess se replie dans les ruines et le groupe s’occupe des orques survivants. Un bref interrogatoire du shaman leur apprend qu’ils comptaient s’allier aux centaures. Durant le combat, un mur de la pièce se fissure, et les aventuriers découvrent enfin ce qui ressemble à une salle secrète. Dans leur euphorie, ils déclenchent un piège à boule de feu, qui brûle gravement Archibald. Ils sont plus prudents lorsqu’ils approchent du coffre, ouvert a distance par Ami et effectivement piégé. A l’intérieur, un trésor fourni les attendait, ajoutant à leur butin.

Ils décident enfin de quitter ces ruines, et emportent le cadavre d’Aldarik, qu’ils entèrent à l’extérieur. Ils décident ensuite de suivre la piste de Thava, et de voyager jusqu’à Ibumer pour découvrir les desseins de son ordre. Ce long voyage commencera par une halte à Alliance.

View
Nouveau Visage de Beshaba
Et baston, surtout

Tesranne s’échappe à toute vitesse, devant le regard éberlué des orques et des centaures. Ces derniers commencent à sonder les ténèbres à la recherche de l’intrus. Les aventuriers donnent alors l’assaut. Les centaures sont harcelé par les flèches d’Archibald, Arldarak affronte un ogre à coup d’arbre et les autres massacrent les orques qui tombent les uns après les autres. Le shaman fini par se replier, en leur réservant une dernière surprise à Archibald sous la forme d’un Ogre. Le gnome est éjecté hors des ruines et sévèrement blessé. Ami et Aldarak se chargent de l’Ogre, qui a tout de même laissé assez de temps aux orques survivants pour s’enfuir. Tess parvient à remettre Archi sur pied, et le groupe décide de fouiller l’endroit.

Ils ne trouvent malheureusement rien d’utile, mais l’étude de la statue centrale révèle à Tess qu’il s’agit de l’ancien pendant elfique de Beshaba. Une pierre tombée d’un mur manque alors mystérieusement de lui fracasser le crane. Thava découvre le sceau magique qu’elle a placé à l’entrée de la crypte il y a deux ans toujours intact. Elle l’ouvre et le groupe descend les escaliers sombres…

Ils y trouve un lieu de culte en ruine, couvert d’ossement. en suivant les trace d’Aldarik, ils sont attaqué par des esprits en colère de guerriers elfes qui semblent évoquer une bataille passée. Ils parviennent à bannir les esprits grâce à leurs armes magiques. Ils arrivent enfin à ce qui ressemblait à une salle contenant un trésor important. Plusieurs pièges ont été vraisemblablement déjà déclenché et jamais réarmé. Le groupe se faufile dans la salle, et Thava s’agenouille devant un petit Cairn. Aldarak comprend que c’est là où repose son père, et reste lui aussi silencieux. Tess déclenche un piège antique qui la manque de peu alors qu’elle découvre un serpent noir peint sur un mur. Les autres étudient un piédestal comprenant une gravure elfique : “Lorsque les hommes s’épanouiront, le diadème leur apportera la ruine”.

Alors que le groupe, ne sachant vraiment ce que ces indices signifient, décide d’explorer le reste du temple, Thava supplie Aldrak de s’entretenir avec elle en privé. Elle lui avoue alors être l’assassin d’Aldarik, car il découvrit ici même quelque chose que son serment l’obligeait à protéger. Elle refusa encore une fois de trahir son serment, et n’en dit pas plus, mais demanda justice et vengeance d’Aldarak pour avoir trahi son père. Aldarak ne se fit pas prier, et de colère, l’abatis d’un coup de hache dans la nuque.

Ses compagnons horrifiés acceptèrent tout de même sa version, et continuèrent d’explorer le temple. Ils ouvrirent difficilement une porte en pierre coincé par des débris… Des yeux rougeoyants dans les ténèbres se tournent alors vers eux…

View
L'Insaisissable Saphir
Humanoïdes originaux

Les aventuriers rassemblent leurs affaires, et reprennent la route, en ce 12 de Hammer, et décide de braver le froid et la neige pour partir à Fierron. Ils se sont bien préparés, et ils avancent sans encombre. C’est lors du troisième jour qu’ils croisent une étrange silhouette encapuchonnée et bossue au milieu de la route. Ami décide de foncer à sa rencontre en chevauchant Destin, pour lui faire peur. La silhouette se débarrasse alors de son manteau, et découvre ses ailes et son bec : c’est un Aarakocra. Quatre guerriers l’encadrent, et préparent leur javelot. Tesranne tente de calmer la situation, et l’Aarakocra lance un sort permettant de comprendre et parler leur langue. Il ne souhaite en effet pas combattre, et demande de l’aide pour son Prince Ollnilck, perdu sur ce monde.

Les aventuriers acceptent d’être les émissaires recherché, et suivent le mage dénommé Pilluz. Ils arrivent prêt de ruines elfiques au bord de la Fonte, qu’il ont déjà visité auparavant. Elles sont occupée par une troupe d’une vingtaine d’Aarakocra, dont plusieurs blessé, et du Prince, en armure ornementée et chevauchant un cheval ailé (que Tesranne reconnait comme le sien). Le Prince, dont les paroles sont traduites par Pilluz, raconte comment il fut forcé de fuir dans ce monde inconnu, lorsqu’il fut attaqué par des humains (identifiés comme des membres du Casque en Bronze) après être parti en mission de reconnaissance à travers un étrange portail. Il cherche des alliés et de l’aide, pour rentrer chez lui et demander justice pour l’attaque portée contre son unité. Les aventuriers décident de les mener à Drokard, la plus grande ville des nains des collines, en promettant qu’ils feront de leur mieux pour qu’ils soient bien accueillis. Ils soignent aussi les blessés avec leurs sorts.

Deux jours plus tard, la troupe arrive à Drokard, les nains sont extrêmement surpris de voir les hommes-oiseaux, et la Duchesse Beruigith Dragonarm est dans un premier temps hostile. Mais Aldarak fini par réussir à la convaincre qu’ils ne représentent aucun danger et cherchent juste assistance. Elle accepte de les loger dans un orphelinat et de les escorter ensuite à Alliance. Pilluz et le Prince remercient chaleureusement les aventuriers, en promettant de les récompenser. Après une nuit à l’auberge et une échange de rumeur, ils reprennent enfin leur but initial et la ville de Fierron.

Ils arrivent 5 jours plus tard. Frigorifiés, ils se ruent à l’auberge de la Pelle à Granite. L’aubergiste leur sert un alcool de sapin local, qui s’avère très fort mais gouteux. Archibald a malheureusement du mal à tenir le choc, et fini par s’endormir dans son vomi. Alors qu’ils disent qu’ils recherchent une Drakéide, l’aubergiste annonce qu’elle devrait descendre de sa chambre bientôt. Méfiant, il décide tout de même de la prévenir. Thava se présente alors devant eux, et écoute ce qu’Aldarak a à dire. Elle reste méfiante, et ne crois pas les mots du prétendus fils d’Aldarik. Elle est en revanche prête à croire son bras, et lui propose un duel. Aldarak ne se fait pas prier, et ils sortent de l’auberge, laissant Archibald cuver. Aldarak fait tournoyer ses haches, et Thava lance un sort qui la rend gigantesque. Ses coups sont puissants, mais le nain est rapide, et taillade sans répit la Drakéide. Celle ci décide de changer de tactique, et se rend invisible. Aldarak laisse alors sont instinct prendre le dessus, et frappe… et touche encore une fois. Thava est envoyé fissurer le mur de l’auberge, et abandonne le combat. Elle annonce être désormais certaine qu’il est le fils d’Aldarik, et est prête à en parler, après avoir soigné ses blessures.

Thava explique qu’elle a voyagé avec Aldarik pendant plusieurs année. ils n’ont jamais effleuré de piste concrète concernant le saphir sacré, et Aldarik commençait à désespérer. C’est une ultime piste donnée par Druscus, le temple d’Erevania Illesere, qui provoqua la mort d’Aldarik, tué par des orques. Après un soupir, Thava annonce vouloir qu’Aladarak et ses amis l’accompagnent au temple, car il y trouvera certainement plus de réponses. Ils acceptent sans hésiter, et reprennent la route le lendemain.

Cinq jour plus tard, alors que la nuit tombe, il arrivent en vue des ruines centenaires. Elles sont habitée, et la lumière des torches est visible à travers la végétation. Approchant prudemment, ils décident d’envoyer Fluffy en éclaireur.Le sanglier se fait repérer et poursuivre par un orque, dont l’audace sera récompensée par une flèche et de nombreuses épines dans le visages. Archibald soigne son compagnon, et Tesranne prend le relai. Des cavaliers arrivent alors et conversent en sylvain avec le shaman orque au centre du hall. Tesranne décide de lancer l’attaque, et tombe alors nez à nez avec un centaure furieux…

View
Alliances et Menaces
Nouveau départ au sevice de la Reine Dolgaria

Les aventuriers quittent une Zikeportol endeuillée mais reconnaissante, et rejoignent Philkert et Trarick sur la route jusqu’à Clairroc. Tesranne se sépare alors du groupe pendant la nuit, et part en direction du monastère de Tymora, à l’ouest, demandant à ce qu’on la laisse effectuer cette quête seule.

Ami, Aldarak, Archibald, Lilli et Suzie arrivent donc à Clairroc. Trarick est confié aux bourgmestres, et les aventuriers en profitent pour se reposer. ils sont rapidement convoqué par la Bourmestre du quartier des Arcanes, Lebenine Amanhac, dit la Farçeuse. Malgré son côté taquin, Lebenine semble être du coté des aventuriers et assure de vouloir faire son possible pour que Trarick soit condamné. Elle félicite leurs actions à Zikeportol, et leur assure qu’ils ne seront pas inquiété par la justice, mais vus en héros parmi les gnomes. Elle recueille leur témoignage, et les congédie. Les aventuriers rencontrent alors de nouveau Fred Ukor, qui malgré une nouvelle tentative de conserver sa couverture, fini par avouer travailler pour Druscus. Les aventuriers lui pardonnent et souhaitent le conserver comme allié. Après quelques jours chez Archibald, la troupe reprend enfin la route. Lilli restera à Clairroc, et tiendra Archibald au courant du procès de Trarick. Archibald lui confie aussi ses contacts politiques, afin qu’elle joue elle même sur cette scène, tout en travaillant sur la future prothèse de Tesranne.

De son coté, la moniale a rejoint son ancien monastère, est est rassuré de le voir debout et peuplé de ses professeurs. Gibelta, la mère supérieure, l’enlace et écoute l’histoire de ses récentes aventures. Elle se réjouit de la glorieuse destinée de sa disciple, et la juge véritablement bénie par Tymora. Elle l’emmène alors aux archives, où ensemble elle font des recherche sur le mystérieux œil dessiné sur le front de Tess. Il s’agit du symbole porté il y a des centaines d’année par celui qu’on appelait l’élu de Tymora, un héros légendaire ayant combattu les disciples de Beshaba. Gibelta pense que Tesranne est la nouvelle Élue de Tymora, et souhaite alors la former aux arcanes divines, pour qu’elle se rapproche de la déesse. Tesranne accepte, et commence sa formation de Clerc.

Aldarak, Archibald et Ami arrivent alors au monastère et retrouvent leur amie. Après un petit séjour ludique avec les Tymorans, tout le groupe reprend la route d’Alliance, en décidant de prendre un bateau à Port Mousse. Ils remontent la Fonte, et passent en dessous de Dornal. La ville semble abandonné, des bâtiments fument encore et des cratères jonchent les routes. Une armée elfique campe aux abords du fleuve. Qui sait ce qu’il s’y est passé après le départ des aventuriers ?

Mais cela ne les intéresse plus, et leur voyage continue jusqu’à la capitale d’Alliance. Ils retrouvent la ville qui marqua le début de leur complice aventure, et la demeure abandonné qu’il ont revendiqué comme la leur. Un paquet de lettre les attendait, qu’ils lurent tout en préparant la rénovation de leur base, en dépensant leurs pièces durement acquises. Il eurent des nouvelles d’Eustacia, de Nargis, de Hurebourg et une récompense du temple de Kelemvor. Un héraut se présente aussi à leur porte, et les convoque le lendemain à se présenter devant la reine Dolgaria.

Les aventuriers obéissent, et se retrouvent le lendemain face au gigantesque palais nain. Ils y sont accueilli et amené à la salle du trône, face à la reine à la couronne de platine. Dolgaria évoque sa rencontre avec Ami, et l’avertissement à propos des pirates qu’elle a donné. Suite aux événements à Zikeportol, Dolgaria les a convoqué pour en savoir plus. Après avoir entendu leur histoire et ce qu’il ont compris du plan de Sessith. Dolgaria déplore que les humains d’Assendas, d’Ibumer et des Iles de Cuivres se tournent tous vers Prembion, et ne la visite plus depuis la mort de Chrisaline, ce qui l’empêche d’enquêter auprès d’eux. Elle nomme alors les aventuriers agents officiels de la couronne de platine, et les charge de mettre un terme aux activités de Sessith, quelles qu’elles soient, et de la tenir au courant de toute découverte concernant sa sinistre entreprise. Ils agiront en secret, mais Dolgaria leur fournit des ressources pour mener à bien leur mission, et leur laisse carte blanche.

Satisfaits de cette nouvelle affectation, les aventuriers se rendent à la Cruche percée, siège de la désormais connue guilde des voleurs d’Alliance. ils y trouvent Druscus, affichant sa confiance habituelle. Il ne se démonte pas face aux accusations et insinuations des aventuriers. Mais un elfe avec un grand manteau et de longs cheveux blonds feint alors la naïveté pour confirmer les soupons du groupe. Réalisant que son petit manège ne tient plus, Druscus accepte de révéler de vraies informations et de mettre fin à leur collaboration. Il révèle à Aldarak n’avoir aucune idée de l’emplacement de son saphir, mais il connait le nom et l’emplacement de celle qui voyageait avec son père lors de sa quête : Thava, qui réside à la ville naine de Fieron. Avant de partir, les aventuriers décident de faire gouter la bière des Myconides à Druscus. La bière lui plait, et ne présente pas d’effets secondaires immédiat. Druscus est confiant et satisfait de sa petite arnaque, mais peut être finira-t-il par le regretter…

En attendant, les aventuriers se préparent à reprendre la route. Plusieurs pistes s’offrent à eux, plusieurs mystères des royaumes chatoyant n’attendent qu’à ce qu’on lève le voile, et de nombreuses menaces attendent le moment propice pour frapper… En ce 12 Hammer, au cœur de l’hiver, les aventuriers décident de prendre la route en direction de Fierron, pour y rencontrer Thava, et enfin retrouver la piste du saphir des Alkadronin.

View
la Bataille de Zikeportol - Partie 2
Let's call it a tie

La fureur de la bataille continue, Aldarak charge sur les quais avec ses troupes, et parvient à défaire la première ligne de défenseurs. Ami combat Bumilkar et s’évade avec agilité en se camouflant au milieu des combats. Archibald ordonne avec verve à ses mages de bombarder les voiles de la flotte de Sessith, et assiste de ses flèches Aldarak et Ami. Suzie parvient à prendre l’avantage face aux minotaure, et Monesilu arrive avec ses golem pour mettre hors d’état de nuire les pirates qui commencent à s’organiser en ville. De son coté, Tesranne continue à couler les navires des pirates mais le bateau de Pronoben se fait aborder et les gnomes sont mit en difficulté.

Sessith continue à donner ses ordres, et annonce que l’heure n’est pas à la guerre, mais que les Vatoforeurs lui appartiennent et qu’elle compte bien s’en emparer avent de lever les voiles. Des renforts débarquent des navires pour assister la bataille des quais et envahir la mine. Bumilkar se joint à la bataille et fauche plusieurs mercenaires pour atteindre Ami. La contre attaque est violente, et le minotaure est sévèrement blessé. Du coté de la mer, les navires de Pronoben et de Dellic sont pris par les pirates. Tesranne parvient à couler un autre navire ainsi qu’un Vatoforeur capturé, mais ses hommes sont vaincu et Ji Nua, une assassine au service de Sessith, parvient à la capturer après avoir exibé le corps sans vie de Pronoben. Plusieurs navire parviennent à mettre les voiles et à s’échapper.

Un conflit oppose alors Monesilu aux hommes de Suzie, qui massacrent sans vergogne les pirates immobilisés. L’envouteuse se retourne alors contre les gnome et les capture dans une bille de force. Bumilkar, couvert par ses hommes et commençant à fuir, est soudainement paralysé par une lance gnome. Aldarak en profite alors pour mettre fin à la colère et à la vie du minotaure du temple. Se rendant compte de la défaite navale de Tess, les aventuriers demandent à ce qu’elle soit libérée. Sessith propose alors que l’ont laisse le reste de ses hommes en ville rentrer sains et saufs aux navires. Les troupes alliées acceptent, et dans les dernières minutes tendues de la batailles, les pirates restant rejoignent la flotte, escortant un étrange gnome habillé de vert, et 3 Vatoforeurs supplémentaires sont capturés et extraits de la mine. Tesranne reprend connaissance, étranglée par Sessith, qui la fixe de ses yeux rouges. Elle la lâche alors à la mer, promettant une prochaine rencontre. C’est en ayant capturé 5 Vatoforeurs, et ayant tué de nombreux gardes et mineurs gnomes, mais avec leur propres pertes dont 2 lieutenants, que les pirates retournent dans leur tanière des îles. Personne ne pourra vraiment revendiquer la victoire sur cette bataille.

Alors que Zikeportol compte ses morts et soigne ses blessés, les aventuriers disent adieu à Monesilu qui fuit avec ses golem dans la foret. Ils rencontrent alors Melchia sur la place du village, qui exprime sa colère qu’ils aient décidé eux même d’une telle bataille, qui fit couler trop de sang. Elle voulait accepter le marché de Sessith, et construire de nouveaux Vatoforeurs, ce qu’elle estime toujours être la meilleurs solution qu’il aurait fallu adopter. Son autorité bafouée, à peine son frère décédé, ainsi que la crainte de représailles de Sessith, sont aussi les raisons de ressentiment envers les aventuriers, qu’elle congédie de la ville. Elle accepte tout de même de tenir Trarick pour responsable, et le fait arrêter pour être jugé devant le conseil des bourgmestres.

Avant de partir, les aventuriers souhaitent interroger l’une des pirates survivants. Philkert est retissent à les laisser approcher les prisonniers, se sentant trahis par l’intervention de Monesilu, lui ayant été cachée et ayant causé de grave dommages à la bourgmestrerie. Mais un geste d’Archibald envers les familles des victimes lui prouvent l’honneur de ce dernier, et il leur laisse 1h d’interrogatoire. Durant celui-ci, en compagnie d’une pirate pour le moins cupide, ils en apprennent beaucoup sur le plan de Sessith. Elle semble avoir promis à ses hommes qu’ils envahiraient et pilleraient Ibumer, le royaume des sables, de l’autre coté du continent. Pour qu’ils aient le champ libre, un complot visant à déclencher une guerre entre Alliance et Assendas ferait parti de ses plans diaboliques.

Inquiétés par de nombreuses zones d’ombre, dont l’intérêt des Vatoforeurs, les aventuriers se mettent dans un premier temps en route vers Clairroc, pour soigner leurs blessures et réparer leur matériel en vue d’un retour à Alliance.

View
la Bataille de Zikeportol - Partie 1
Un trou dans la coque

Craignant pour la vie de Lilli, Archibald sort en trombe de l’Engrenage et se rend à toute vitesse à la décharge. Aldarak et Suzie l’accompagnent. Ils pénètrent dans le passage secret, empruntent le pont de corde, et arrivent au laboratoire de Monesilu. Ils frappent à la porte, et trouvent l’envouteuse et Lilli en train de simplement boire un thé en grattouillant Fluffy. Archibald explique alors sa crainte de malédiction et Monesilu confirme la présence de la marque de Beshaba, qu’elle détecte avec un simple rituel. Elle annonce pouvoir tenter d’enlever la malédiction, mais que cela demandera un rituel complexe durant plusieurs heures, sans vraiment de garanties. Les aventuriers acceptent, ne voyant pas d’autre option.

Au même moment, Ami profite des ténèbres de la nuit pour entrer par effraction dans la bourgmestrerie. Elle crochète la porte de la cuisine et évite habilement les gardes, et finit par trouver le musée personnel de Balthazor. Elle repère le chapelet de perles convoité, et s’en empare. Elle déclenche alors une alarme qui retenti dans la demeure, Ami se précipite donc dans la bibliothèque, où un elfe étrange au visage à moitié pétrifié la fixe et semble la mettre en garde télépathiquement. Ami l’ignore, et saute à travers une fenêtre pour s’échapper dans la nuit. Elle rejoint alors ses compagnons à la décharge.

Après une nuit de travail, Monesilu annonce enfin avoir achevé le rituel. il ne reste plus qu’une épreuve afin de conclure le rituel : Lilli doit prendre un risque inconsidéré, et Tymora enlèvera effectivement sa malédiction tout en la sauvant. Retissant, mais toujours sans autre choix, Lilli et Archibald acceptent. Archibald propose à son épouse de traverser le pont de cordes instables prêt du passage secret de la mine. Aldarak la précède, et fragilise les corde encore plus. Avec une grande inspiration, Lilli s’élance, et alors qu’elle franchit les premiers mètres, elle sens sa confiance et son audace grandir. D’un pas agile, elle parcourt le pont et pose le pied de l’autre coté. tous sentent l’œuvre de Tymora, et croient Lilli guérie de la marque de Beshaba.

Soulagé, Archibald organise alors les derniers détails du plan de bataille avec Monesilu. Ils rassemblent des explosifs, et rencontrent sur le chemin la Minotaure Albinos, Drunuru, tirant une charrette contenant ce qu’il semble être un canon de Carnelian hors d’état de fonctionnement. Cela inquiète fortement Archibald, qui essaie de manipuler Drunuru, ce qui la mène à prendre la décision de charger le canon dans les navires et d’y jeter un œil plus tard. Archibald retrouve ses compagnons, donne les explosifs à Ami, et le groupe retourne en ville.

C’est alors que les dernière préparations de la bataille s’enchainent. Tesranne retourne à la mine de Carnelian avec son protégé Pronoben, et prépare les Vatoforeurs. Aldarak engage les bisons rouges, qui acceptent de se battre sur les bateaux. Ami retourne chercher Tesranne, alors que le groupe décide d’aller enquêter sur les profanations de Tymora au temple. Sans perdre de temps, le groupe pénètre le petit temple gnome, et se présente face à Baldav, l’un des lieutenant de Sessith et grand prêtre de Beshaba. Prétextant une conversion, Tesranne s’avance, et sans hésitation frappe le prêtre et ses disciples dans un déchainement de violence. L’escarmouche est extrêmement rapide et sanglante, les Beshabates ne comprennent pas ce qu’il leur arrive, et Baldav est proprement exécuté par Ami d’un carreau dans l’œil. Tous les fuyards sont exécutés, et le groupe interroge un survivant, qui leur annonce que le culte de Tymora tombera et que Beshaba vaincra sa sœur grâce au pouvoir de Sessith. Avant de révéler ce qu’elle compte faire des Vatoforeur, il se suicide d’une dague dans la gorge.

Les aventuriers retournent à l’auberge après avoir collecté leur récompense auprès de Kishenur. Tandis que Suzie s’arrange pour souler Trarick, toujours prêt pour la provocation, Aldarak défonce la porte de la chambre de Balthazor et trouve le bourgmestre dont la tête a été explosée par une claymore tombée de l’étage supérieur. La marque de Beshaba aura provoqué une nouvelle victime. Craignant pour la bataille, Archibald se rend alors à la caserne pour s’entretenir avec le chef des gardes de Zikeportol, Philkert. Ce dernier semble sensible aux argument du gnome chevaucheur de sanglier, et accepte de rassembler une milice sans en parler à la nouvelle bourgmestre : Melchia.

Il est 10h, et le plan se met en marche. Les aventuriers s’improvisant commandants cachent leurs troupes dans les bâtiments proches du port. Tesranne met trois Vatoforeurs garnis de mercenaires en marche, et se dirige vers la flotte pirate. Ami prépare des bombes, cachée dans les falaises. Alors que les navires gnomes s’approchent lentement des premier bateau, leur forets tournoyant, les invectives et la panique des vigies retentit dans le port. Le premier Vatoforeur atteint un bateau dans la poupe, et détruit cette dernière, envoyant des débris de bois dans un bruit assourdissant. La voix de Sessith couvre pourtant sa flotte, et ordonne une retraite, mais envoie Bumilkar récupérer les trainard, et une certaine Ji Nua pour une mystérieuse mission. La bataille commence !

Archibald met en position ses gardes/mages, et commence à mettre feu à certaines voiles. Ami se fait repérer par Bumilkar, l’œil ensanglanté, qui se jette à sa poursuite sur les quais. La tiefelline ne se laisse pas gagner à la panique, et entreprend de détruire les quais avec ses bombes. Suzie intercepte un groupe de minotaure lancé à la rescousse des pirates restés en ville. Aldarak, à la tête de gnomes et de mercenaire, avance vers les quais, prêt à en découdre avec une unité de pirates faisant sonner leurs sabres. Tesranne et Pronoben continuent leurs assaut des bateaux pirates, et deux d’entre eux ont été touché par les forets destructeurs. Les carreaux des mercenaires atteignent les équipages, mais des pirates ont commencé à aborder les bateaux gnomes, et des escarmouches éclatent sur leur ponts. Les bateaux pirates du port se mettent alors lentement en mouvement, et ce n’est qu’une question de temps avant qu’ils ne s’organisent pleinement…

Une femme au visage masqué saute alors de son navire sombrant, et se jette sur la bateau de Pronoben…

View
Rassemblez les troupes
et preservez les officiers

Aldarak est le premier à ce rendre en ville en ce froid midi du 20 Nightal. Les pirates commencent à se rendre en ville, et leur présence est intimidante pour les gnomes, mais ils semblent se tenir correctement. Aldarak recherche Bumilkar, qu’il trouve en compagnie de Trarick prêt de la station de Wagopolit. Ce dernier s’en prend alors joyeusement à la réputation d’Archibald, avant de permettre à Bumilkar de parler avec le groupe, pendant qu’il attend son transport en riant joyeusement. Bumilkar accepte de parler avec Suzie et Gimfan, mais congédie Aldarak, qui se rend à l’auberge.

Pendant ce temps, Ami et Tesranne laissent Pronoben s’occuper du corps de Rosywin, et se rendent au port pour observer la flotte. ils comptent les navires et en retiennent les positions. Ils rencontrent alors Balthazor, le bourgmestre de Zikeportol, et sa sœur Melchia. Le bourgmestre semble agité et mal à l’aise, surtout lorsqu’il aperçois le corps de Rosywin être évacué de la mine par ses anciens collègues. Il rentre à sa demeure, suivi de prêt par Ami. Tesranne quand à elle retourne dans les caverne pour y retrouver Archibald, et rappeler le plan de bataille prévu pour les golems de Monesilu. Ils laissent l’envouteuse, Lilli et Fluffy dans les cavernes, avant de retourner en ville par le pont effondré.

Ami et Aldarak se retrouvent à l’Engrenage, et tombent sur une troupe de bisons rouges menée par une certaine Dellic. Ils décident de les engager pour la possible bataille à venir, leur promettant des détails plus tard. Suzie arrive alors, ensanglantée, et joue avec un œil dégoulinant. Elle raconte avec fierté comment elle l’a arraché à ce sale minotaure de Bumilkar, devant le regard horrifié et inquiets de ses compagnons.

Archibald se rend à la Bourgmestrerie, ayant laissé Tesranne se charger de la protection de Pronoben. Elle en profite par ailleurs pour étudier les Vatoforeurs et les compétence de leurs équipages. Archibald rencontre Balthazor, et tente de le convaincre de se soulever contre l’occupation des pirates. Très retissant, et sommé par Melchia de refuser, le bourgmestre se laisse finalement convaincre par Archibald, et promet de lever discrètement une milice prête au combat. Satisfait, il retrouve ses compagnons à l’auberge.

A l’extérieur de l’auberge, les aventuriers sont alors témoins d’une agression de trois gnomes par une bande de pirates avides et jaloux. Ne laissant parler que leur courage et leur abnégation, ils volent au secours des citoyens de Zikeportol, et massacrent les pirates. Reconnaissant mais l’estomac retournés, les gnomes tournent les talons sans demander leur reste. Un prêtre du nom de Kishenor aborde alors les aventurier, et s’offusque des profanation qu’effectuent en ce moment même au temple un groupe de pirate mené par un vieux clerc sale couvert d’algues. Les gnomes n’étant pas vraiment portés sur la religion, il demande si les aventuriers pourraient s’en charger, et leur faire subir le même sort qu’aux pirates gisants à leurs pieds.

Les aventuriers promettent de s’en occuper plus tard, et Archibald se rend au port, secoué par un vent froid et inquiétant, pour y retrouver Balthazor. Le bourgmestre affirme que son chef des gardes commence à rassembler des gnomes prêt à bouter les pirates hors de la ville, et que lui même se sent pousser les ailes du soulèvement. C’est alors que l’immense crochet de la grue du port , poussé par une voile détaché, se dirige à toute vitesse vers la tête de l’infortuné maire. De justesse, Archibald le plaque au sol, et seul le chapeau haut-de_forme se retrouve empalé. Dans l’agitassions qui suis, un canon des bateau tire accidentellement, et un nouveau plaquage prévient Balthazor d’être dispersé en petit morceaux dans la ville. Perturbé par ces mystérieux accidents qui semblent dirigé envers sa personne, Balthazor est conduit en lieu sur à l’auberge.

Pendant ce temps, Tesranne écoute ses intuitions et ne lâche pas Pronoben d’une semelle, qui commence à la trouver un peu envahissante. Alors qu’il part se cherche une bière dans sa chambre froide personnelle, le tuyau de son alambic explose et se loge à l’entrée de la chambre, remplissant progressivement la petite pièce de bière bouillante. Tesranne détruit alors la base du tuyau, et parvient à le retirer à temps, sauvant le chef de mine d’une mort douloureuse dans la bière.

Les aventuriers se penchent alors sur cette mystérieuse malédiction qui semble frapper ceux qui se sont ouvertement opposé à Sessith la veille. Ils réalisent alors que Lilii a elle aussi pris la parole à la fin de l’intervention…

View
Accidents dans la décharge
Here we are again

Alors que la poussière retombe, les aventuriers se remettent de leurs émotions au milieu des débris du pont du Wagopolit. Ils constatent avec horreur la mort de Daphina, avant de se faire attaquer par des limons gris sorti des détritus. Pendant ce temps, le golem fou aux yeux orangés continue sa destruction méthodique du pont. L’action est frénétique, les aventuriers détruisent les limons qui n’en finissent plus de sortir du tas de déchets, le golem fou se décide parfois à attaquer limon et aventuriers dans sa frénésie. Aldarak porte secours à Molochor, le conducteur du Wagopolit, mais est contraint de lui couper la main pour le libérer de sous son précieux véhicule. Tout le monde fini par fuir vers le sud, pour échapper à la masse incessante des limons mangeurs de métal.

Ils arrivent alors dans une caverne familière, avec un golem désactivé. Au fond de cette caverne apparait alors Monesilu, la gnome envouteuse qui contrôle les golem. Un dialogue tendu démarre alors, qui vire finalement à un échange plus cordial, alors que Monesilu fait preuve d’honnêteté et ne montre pas d’intentions belliqueuses. La raison principal de sa confiance porte essentiellement sur l’évocation de Trarick, que Monesilu déteste elle aussi.

Elle explique alors qu’elle contrôle ses golem grâce à une mixture au Carnelain qui lui permet de lancer ses sorts d’envouteuse. Elle explique son plan consistant à détruire la Bourgmestrerie de Trarick. Les aventuriers parviennent à la convaincre de plutôt diriger sa vengeance sur les bateau des pirates, principaux alliés du gnome ambitieux. Elle accepte et ensemble, il décident d’un plan pour attaquer les pirates , qui sera mis en motion le lendemain soir. Elle accepte de céder des fioles de sa mixture en échange de divers service : la réparation d’un golem, un plan de la flotte des pirates, la conservation du secret de son existence et un chapelet de perle contenu dans le musée de Balthazor, le bourgmestre de Zikeportol.

Le groupe se sépare alors. Archibald et Lilli s’occupent des réparations et étude des golem, et soignent Molochor. Aldarak, Suzie et Gimfan rencontrent une minotaure Albinos dans les mines, qui accepte de les ramener à la ville en bateau. Ami et Tesranne, quant à elles, remontent les cavernes en direction du passage secret de la salle de repos. Là, ils assistent à un affreux spectacle, en la personne de Rosywin, pendue et mortellement blessée dans un mystérieux accident, devant ses collègues horrifiés….

View
Une Affaire de Pirates
Sauvetages et Exploration

Les aventuriers écoutèrent alors le discours du Capitaine Sessith. Elle proposa à la ville de Zikeportol de leur acheter l’ensemble de leurs Vatoforeurs. Elle invita alors ceux qui seraient opposés à cette offre à s’exprimer. Plusieurs gnomes ne se firent pas prier. Rosywin, une mineuse rigolote se moqua d’eux, la Bourgmestre Daphina Delkourond cria au scandale, Le Bourgmestre Balthazor refusa poliment l’offre et le chef de la mine Pronoben expliqua de façon moqueuse pourquoi les Vatoforeurs ne pouvaient être cédés. Trarick prit alors la parole, en annonçant qu’il était favorable à l’échange, et Lilli réagit alors en les insultant lui et Sessith.

Toujours sûre d’elle, Sessith donna alors 2 jours de réflexions aux gnomes, avant de se retirer sur le Fortuna, et de permettre à ses pirates de profiter de la ville. Elle renversa alors le coffre, et plusieurs gnome s’empressèrent d’aller se servir en pièces d’or. Trarick et Bumilkar se rendirent sur le Fortuna, Daphina demanda aux aventuriers de l’accompagner le lendemain jusqu’à Clairroc pour témoigner et rassembler des défenses, et Rosywin leur donna rendez-vous à l’auberge de l’engrenage.

Après diverses espionnages et enquêtes, les aventuriers décidèrent de se reposer à l’Engrenage. Rosywin ne se montrant pas, les aventuriers s’inquiètent, et décident de partir à sa recherche. Ils se rendent aux mines de carnelian, ou Pronoben leur montre les fameux Vatoforeurs. Ils cherchent Rosywin dans la salle de repos, où ils dénichent un passage secret menant vers un tunnel sombre. Ils parviennent à traverser un pont écroulé, avant de s’enfoncer plus en avant dans ce réseaux de cavernes…

Ils tombent alors sur un étrange camp de ferraille peuplé d’hommes champignons connus sous le nom de myconides. Alors qu’ils aperçoivent le corps de Rosywin se faire repêcher de la rivière, les myconides émettent des spores qui permettent aux aventuriers de communiquer télépathiquement avec eux. Ils disent alors qu’ils vont sauver la gnome, et propose aux aventuriers de leur faire la même chose. Comprenant qu’il s’agit en fait d’un conversion à leur peuple, ils refusent et parviennent à les convaincre de leur remettre Rosywin. Ils la raniment et lui promettent de la ramener en lieu sur, avant de quitter la tribu des myconides, non sans leur avoir auparavant acheté leur étrange bière.

Décidant de trouver une autre sortie que le pont écroulé, les aventuriers, explorent les sombres couloirs plus en avant. Ils tombent successivement sur un golem désactivé, une décharge habité par des limons corrosifs, et une sorte de laboratoire gardé par des golems et contenant un alambic avec une solution au Carnelian. Alors qu’ils rentrent dans cette pièce, deux golems s’activent et tentent d’immobiliser les aventuriers. Alors qu’ils combattent, une voix retentit alors, leur demandant de partir. Elle finit par désactiver les golems pour les laisser fuir, mais avec leur insistance, leur lance un sort et passe les golems en mode combat. Cela finit par faire fuir les aventuriers, qui préparent tout de même leur vengeance…

Ils se retrouvent alors dans une caverne couverte de cristaux de Carnelian proche de la mine aquatique, où leur discussions attirent Pronoben, qui vient les récupérer en Vatoforeur. Rosywin est soulagée, et tout le monde va se coucher.

Le lendemain, les aventuriers croisent la Minotaure Albinos qui semble se renseigner sur les défenses gnomes. Ils retournent à la station de Wagopolit où Daphina les attend, et partent pour Clairroc. Sur les rails, Gimfan son garde du corps jette alors un sac en toile rempli dans les ténèbres. Alors que tout le monde lui demande des explications,et que le wagon passe au dessus de la décharge, un golem brise alors les support en bois du pont, qui s’écroule dans un immense fracas. Alors que la poussière retombe, tout le monde semble indemne, exceptée Daphina, qui git empalée sur une tige servant à désobstruer les toboggans…

View
Clairroc

Au matin du 12 NIghtal, la caravane de Caron se rassemble et part pour 6 jours de voyages à travers les rochers d’Azanur, direction Clairroc. 5 jours durant, les mornes rochers s’avérèrent bien tristes et vides mais une attaque de gnolls et le déplacement d’un géant par sacrifice de chèvre (?) conclu le voyage en beauté. Et tout le monde arriva alors sain et sauf à Clairroc.

Plusieurs retrouvailles eurent lieu, dont celle de Lilli avec Archibald et celle de Fred Ukor avec sa maison de famille. Pendant ce temps, Suzie et les aventuriers passèrent du temps à l’auberge de la Chèvre Poilue, fameuse auberge automatisée du quartier extérieur, dans laquelle ils laissèrent un Fred alcoolisé et visiblement déprimé.

Le lendemain matin, ils se retrouvèrent pour aller affronter Trarick. Il se trouvait dans sa Bourgmestrerie pyramidale, au Quartier des Trouées, et accompagné de Bumilkar, le minotaure croisé au temple de Kelemvor, armé de son gigantesque glaive. Trarick se fit alors un plaisir de raconter au groupe son aventure et ses conséquences. Il évoqua sans complexes Sessith, et le fait de lui avoir vendue une amulette noire au détriment de Druscus. Il faut se rendre à l’évidence que le temple ne contenait donc pas le saphir ancestral du clan d’Aldarak…

Toujours de bonne humeur, Trarick proposa alors aux aventuriers de l’accompagner jusqu’à Zikeportol, ou ils devraient rencontrer une personne intéressante. Tout le monde, le groupe, Suzie, Trarick, Bumilkar, Lilli, Une Bourmestre et son garde du corps nain montèrent alors à bord du Wagopolit pour rejoindre le port gnome dans une course folle.

Les tunnels et la décharge passés, ils arrivèrent à Zikeportol. La ville était en ébullition. Tout le monde était rassemblé sur la place, et le port était rempli de bateaux au pavillon noir. Le phare semblait avoir explosé. Sur la place, une capitaine impressionnante, avec un œil tatoué sur le front, s’avança alors et, posant son pied sur le coffre devant elle, elle prit la parole…

View

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.